• Envole toi petit ange

     

    Envole toi petit ange

     

    Envole toi petit ange

     

    Les Anges bien qu'il sont admirable et angélique, certain éprouve la douleur plus qu'on peu l'imaginer... voilé derrière des sourires et des rires d'éclats, la vérité est telle que leur souffrance peu être invincible, sans opacité, s'est uniquement quand on regarde au bas-fond, à l'intérieur de l'âme qu'on peu ressentir... les maux, la peur du passé, quand on lis l'âme on ressent les émotions, l’agitation d'une âme qui hurle... ainsi, on peu sombrer dans un sanglot sans comprendre la raison. Les mensonges, la douleur, l'ignorance de s'est vice mortels, on nourrie une haine, une douleur encrée dans les craquelures du cœur, cette inertie du bonheur entrave à la beauté des ailes, ce blanc pur se déteint en un noir noirâtre qui l'empêche de prendre les cieux, de voler vers l'euphorie inconditionnel. Ce chagrins s'enchaîne les uns aux autres aussi étroitement qu'un grains de sable dans un désert. Cette douleurs transparente mais vive, comme si elle étais cacher, mais trahie simplement par le regard attristé, pire encore perdu, encore la voilé par des lueurs de lumière, de l'espoir qui mène toujours a un rêve, cella nous conduit a avancer devant, malgré toutes les douleurs car nul être ne mérite cella a part de l'amour et de la bonté.

    J'aimerais brisé s'est chaîne de ce passé douloureux, brisé les lames qu'il l’emprisonne, s'est chaîne aussi primitive qu'il soit, couler goutte a goutte mon sang pour faire disparaître s'est insatiable démon, s'est bout de fer vorace. Écorcher mes main pour lui donner sa liberté et lui donner reine, le droit de nous enchaîner passionnément, lui assouvir s'est peur, en les transforment en un rêve, dresser s'est démon pour les transformer en de prestigieux papillons, effacer les mensonges par des graines de mots, qui avec le temps et la passion, feront pousser un roman de fait, non écrit au crayon a papier si futile qu'il soit, mais a l'encre de mes veines

    ...de la tu pourra t'envoler...

    … petit ange.


    \ Léonna Léogra, ecrit en fin de l'ére 3 /


  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Janvier à 23:29
    (applaudissements) beau poème je crois que je dois prendre des cours avec toi
      • Samedi 11 Janvier à 11:26

        x) j'ai rien de remarquable tu sais :) 

    2
    Samedi 11 Janvier à 20:09
    parfois il faut savoir s'apprécier soi_même
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :